Avatar
Signaler ce profil
Alliés
Aucun pour l'instant
Adversaires
Aucun jusqu'à présent
Opposants
Aucun jusqu'à présent
Reisor
Score actuel: 120 points ?
Commentaires publiés: 4
Arguments publiés: 1
Débats crées: 0
Efficacité: 0% ?
Membre depuis: plus de 2 mois

Informations personnelles:

Sexe : Homme
Age : 19 ans
Originaire de : Franconville, Ile-de-France, France
Les 10 dernières participations de Reisor aux débats
Reisor a réagi positivement dans le débat :

Que pensez-vous de la situation de la femme en société ?

Voici un article du Monde qui parle d'une des études qui a travaillé sur les inégalités salariales : https://www.lemonde.fr/emploi/article/2018/05/18/inegalites-salariales-le-mauvais-calcul_5301055_1698637.html L'étude en question (honnêtement je ne l'ai pas lu) : https://fr.scribd.com/document/379554081/Gender-Pay-Gap-Tech-Report-2018
Publié il y a plus de 2 mois
Reisor a réagi positivement dans le débat :

Que pensez-vous de la situation de la femme en société ?

_Enfin, l'argument final, celui qu'on entend partout et qui fait figure d'étendard et est sensé justifier la légitimité du mouvement féministe : les inégalités salariales... On entend des chiffres énormes et choquants qui montent parfois jusqu'à 24% à postes égaux. Mais derrière ce chiffre se cache une réalité plus complexe, (d'ailleurs j'ai beaucoup de mal à m'imaginer les centaines de vilains patrons sexistes qui ricanent en pensant à toute les femmes qu'ils sous-payent par misogynie), en effet ce calcul de d'inégalités est soumis à de nombreux facteurs (comme le fait que les femmes choisissent en moyenne des métiers moins bien payés que les hommes) qui, si on les prend en compte peut faire baisser la différence salariale jusqu'à 3%. Il existe sans doute des discriminations liées au salaire, mais elles ne sont sûrement pas de l'ordre de celles qui nous sont régulièrement présentées. 4/5
Publié il y a plus de 2 mois
Reisor a réagi positivement dans le débat :

Que pensez-vous de la situation de la femme en société ?

Finalement, on obtient une dictature de la morale qui n'autorise aucun écart, aucune contestation. N'oublions jamais que les propos misogynes tout comme les propos misandres ou encore les propos blasphématoires (puisque tout ne se résume pas qu'aux sexes) mais aussi ceux les critiquant ont tous la même légitimité à exister. 3/bcp
Publié il y a plus de 2 mois
Reisor a réagi positivement dans le débat :

Que pensez-vous de la situation de la femme en société ?

_Second combat, les réflexions sexistes. C'est louable de lutter contre certains préjugées ou certaines idées jugées dégradantes pour les femmes, mais le problème étant que souvent ce militantisme consiste à jeter l'opprobre sur la personne désignée coupable et dans le cas où il s'agit d'une publication sur Internet, à signaler et faire supprimer la dite idée. Mais c'est là un procédé lâche qui plutôt que de combattre les idées par les idées choisit de les masquer. Loin de vouloir convaincre, on choisit de refuser le débat et de brider par la même occasion la liberté d'expression. De plus comme évidemment le monde n'est pas manichéen, on finit par attaquer à tort et à travers et plus personne n'est d'accord sur ce qui est sexiste et ce qui ne l'est pas, ce qui est mal et ce qui est bien. Et bien évidemment celui qui critique ces actions, est contre le féminisme donc nécessairement contre les femmes et donc sexiste et méchant. 2/bcp
Publié il y a plus de 2 mois
Reisor a réagi positivement dans le débat :

Que pensez-vous de la situation de la femme en société ?

Il n'y a aucun problème majeur et donc pas de changements majeurs à apporter. Aujourd'hui et depuis quelques temps déjà la loi ne discrimine plus selon le sexe, elle est équitable : l'égalité des sexes devant la loi a été obtenue. A partir de là le féminisme n'a, selon moi, plus lieu d'exister. Les féministes utilisent quelques arguments récurrents pour prouver la légitimité de leur combat, je vais tenter de les démonter préventivement : _Premier combat : les insinuations sexuelles grossières, le harcèlement de rue, les abus sexuels, viols et féminicides. (On obtient une jolie gradation). Les féministes en font un cheval de bataille, mais pour quoi se battent elles ? En effet, les trois derniers actes sont illicites, condamnables et condamnés par la justice rendant la dénonciation inutile puisque déjà inscrite dans la loi. Les féministes ont d'ailleurs souvent adopté la mauvaise habitude d'ériger un tribunal public et de calomnier le présumé agresseur, transformant la dénonciation en diffamation et oubliant en passant la présomption d'innocence, pourtant utile dans le but d' éviter de détruire des vies inutilement. Les deux premiers (insinuations sexuelles et harcèlement de rue) quand à eux ne tombent pas toujours sous le coup de la loi, selon les circonstances, nos féministes préférés aurait-ils trouver une ambition qui vaille le coup : protéger la femme des horribles oppresseurs du quotidien. Sauf que ça n'a rien de féministe, c'est une lutte contre l'irrespect et la connerie. Ce n'est pas lutter contre le sexisme, puisque la débilité (souvent incarné par le type bourré qui traîne sa connerie dans nos centre-ville) ne fait pas de discrimination : elle touche tout le monde. Les féministes modernes luttent donc contre l'incivilité qu'elles ne se bornent à voir qu'au travers du prisme de la femme. 1/3
Publié il y a plus de 2 mois
Les 10 derniers débats crées et publiés par Reisor
Pas de débats crées pour l'instant
Les 10 derniers messages reçus ?

Pas de messages pour l'instant

Connectez-vous pour envoyer un message à Reisor