Avatar
Signaler ce profil
Alliés
Aucun pour l'instant
Adversaires
Aucun jusqu'à présent
Opposants
Aucun jusqu'à présent
Monni
Score actuel: 281 points ?
Commentaires publiés: 0
Arguments publiés: 9
Débats crées: 0
Efficacité: 100% ?
Membre depuis: plus de 2 mois

Informations personnelles:

Sexe : Femme
Age : 20 ans
Originaire de : Brisbane, Queensland, Australie
Les 10 dernières participations de Monni aux débats
Monni a réagi positivement dans le débat :

Viande in vitro : êtes-vous pour ou contre ?

Quatrièmement, certains ne manqueront pas de noter que la viande in vitro coûte trop chère et que ce <<Frankensteak>> est contre nature. Certes, 250.000 euros pour 142 grammes est hors de prix. Or, des prototypes sont toujours prohibitifs lorsqu'ils sont créés, mais avec le temps, ils deviennent abordables. Prenez par exemple les téléphones mobiles ou les téléviseurs à écran plasma. Etant donné que la viande in vitro n'implique pas le long processus d'élevage des animaux et toutes les ressources qui y sont associées, elle finira par être sinon moins chère que la viande traditionnelle, du moins le même prix. En outre, alors que certains disent que cette viande est contre nature, toute la viande est un conglomérat de cellules. La viande in vitro ne se compose pas de produits chimiques non naturels mais des cellules de veau et d'autres ingrédients naturels. De plus, même si la méthode de création n'est pas ce que l'on voit dans la nature, elle est beaucoup plus humaine que l'abattage des animaux. En résumé, la viande in vitro est une alternative plus saine, plus écoresponsable et plus durable à la viande traditionnelle et une fois qu'elle est vendue à un prix abordable, elle devrait devenir le choix le plus éthique et logique.
Publié il y a 2 semaines
Monni a réagi positivement dans le débat :

Viande in vitro : êtes-vous pour ou contre ?

Il est également possible d'injecter plus de nutriments dans cette viande afin de la rendre plus saine et nourrissante. Par exemple, on peut augmenter la teneur en fer de sorte que les consommateurs n'aient plus besoin de manger autant de viande rouge pour répondre à leurs besoins quotidiens. Effectivement, cette capacité peut aider à combattre la malnutrition dans le monde ! Par ailleurs, il n'y a aucun risque d'attraper les infections bactériennes comme la salmonelle et l'E. coli car cette viande n'implique pas la source de ces infections - les excréments des vaches.
Publié il y a 2 semaines
Monni a réagi positivement dans le débat :

Viande in vitro : êtes-vous pour ou contre ?

Deuxièmement, la viande in vitro peut aider à résoudre la crise de pénurie alimentaire qui s'aggrave. La population mondiale augmente à tel point que les méthodes de production actuelles ne permettront pas de répondre à la demande croissante de la viande. Rien qu'en France, la consommation de viande a doublé depuis les années 1950 et devrait augmenter de façon spectaculaire à l'avenir. La viande in vitro résout ce problème, car sa production requiert beaucoup moins de ressources (99 % moins de terre et 20 % moins d'eau) à produire, ce qui signifie qu'il sera possible de produire plus de viande à partir des ressources disponibles pour nourrir encore plus de personnes. En outre, cette viande - et les ressources comme l'eau et les céréales qui seront conservées en changeant le moyen de production de la viande - sera accessible aux pays qui souffrent de sécheresses et de famines ainsi qu'à ceux dans lesquels il n'y a actuellement pas suffisamment d'infrastructures pour soutenir l'élevage des vaches. Effectivement, la création de viande en laboratoire permettra à un plus grand nombre de personnes, y compris les français carnivores, d'avoir accès à la viande de qualité pendant de nombreuses années. Troisièmement, la viande in vitro est meilleure pour la santé que la viande traditionnelle. En raison de la façon dont la viande in vitro est produite, elle contient moins de matières grasses. En effet, les producteurs peuvent choisir la quantité exacte de gras à inclure et peuvent même remplacer les gras saturés par des substituts plus sains comme les acides gras oméga-3. Par conséquent, les problèmes liés à la consommation de matières grasses (tels que les maladies cardiovasculaires) seront diminués, ce qui réduira ainsi le taux de mortalité de ces maladies (140 0000 français par an, selon le Ministère des Solidarités et de la Santé).
Publié il y a 2 semaines
Monni a réagi positivement dans le débat :

Viande in vitro : êtes-vous pour ou contre ?

La viande in vitro est une excellente alternative à la viande traditionnelle car elle porte des bénéfices environnementaux, aidera à résoudre la crise alimentaire et est meilleure pour la santé. Malgré ce que disent les critiques, les inconvénients comme le prix et sa qualité contre nature ne sont pas aussi graves qu'ils paraissent. Premièrement, la viande in vitro est bénéfique pour l'environnement parce qu'elle réduit les émissions des gaz à effet de serre et conserve plus de ressources. En définitive, l'élevage génère 18 % des gaz à effet de serre, principalement du méthane issu de la rumination. En éliminant, ou du moins en réduisant l'élevage, la viande in vitro permet de diminuer les émissions de gaz à effet de serre de 96 %. Cette méthode de production aussi nécessite 45 % d'énergie en moins et économise jusqu'à 96 % d'eau ainsi qu'une quantité vaste de la terre et des végétales. Ainsi, plus d'eau, de céréales, des végétales et de terres arables seront disponibles pour cultiver d'autres aliments ou à d'autres fins importantes. En effet, ceux-ci peuvent être utilisés pour nourrir les personnes en famine ou souffrant de sécheresse. Par ailleurs, il faut également noter que la viande fabriquée dans un laboratoire est forcément plus éthique que l'engraissement et l'abattage des animaux innocents et donc est mieux pour non seulement l'environnement dans son ensemble, mais aussi les animaux individuels.
Publié il y a 2 semaines
Monni a réagi positivement dans le débat :

Débat télétravail : pour ou contre le télétravail ?

3) Troisièmement, le télétravail implique une épargne financière importante pour les salariés ainsi que les entreprises. Travailler à domicile permet aux salariés d'économiser l'argent qu'ils auraient autrement dépensé pour le transport (y compris les transports en commun et les frais d'essence), ce qui revient à environ 204 euro par mois ! En outre, les entreprises font également des économies considérables vu qu'ils n'ont pas besoin d'autant de ressources pour fonctionner. En définitive, une main-d'oeuvre moins nombreuse peut avoir moins d'espace de bureau donc moins de fourniture de bureau, ce qui représente une économie considérable surtout pour les petites entreprises. Enfin, le télétravail est une solution de rechange plus écologique que le travail conventionnel. Les études montrent que cette pratique contribue à réduire les émissions de gaz, la consommation de carburant et d'énergie et même les déchets de bureau. Certes, il ne résoudra pas le changement climatique, or il aidera à atténuer ses effets. En résumé, le télétravail augmente la productivité, améliore le bien-être des télétravailleurs et porte également des avantages économiques et environnementaux. Aussi, faut-il donner le choix aux salariés de faire du télétravail.
Publié il y a 5 semaines
Monni a réagi positivement dans le débat :

Débat télétravail : pour ou contre le télétravail ?

2) Deuxièmement, le télétravail permet aux employés de concilier leur vie personnelle et professionnelle, ce qui améliore leur bien-être. Notamment, les télétravailleurs ont plus de temps pour profiter de la vie familiale (environ 37 minutes par jour), pour améliorer leur santé physique et pour attraper du sommeil supplémentaire (45 minutes par jour) parce qu'ils ne sont pas obligés à se déplacer au bureau. Il n'est pas donc surprenant qu'ils soient moins stressés et que le taux de satisfaction lié au télétravail soit de 96%. Certains ne manqueraient pas de dire qu'en raison du manque d'interaction personnelle, le télétravail provoque l'isolement, une dégradation des relations humaines, une perte de collégialité et de créativité associée au travail d'équipe et même la dépression. Je ne nie pas que cela puisse être le cas pour certaines personnes, surtout celles pour qui le lieu de travail est leur seule occasion pour fréquenter des gens. Pourtant, ces personnes ont plus de temps à consacrer aux activités qui leur rendent heureux. Par ailleurs, pour ceux qui ont une famille, le télétravail sert en fait à améliorer et développer leurs relations familiales. Par ailleurs, les nouvelles technologies permettent aux collègues de se rencontrer par le biais de diverses plateformes comme Zoom pour avoir des conversations en face à face. Bien que cela ne constitue pas le contact physique, cela a tout de même pour effet d'atténuer les impacts nuisibles de l'isolement et promouvoir la collégialité. Dans l'ensemble, le télétravail améliore le bien-être des télétravailleurs même si certains souffrent d'un sentiment de solitude.
Publié il y a 5 semaines
Monni a réagi positivement dans le débat :

Débat télétravail : pour ou contre le télétravail ?

1) Au cours de la pandémie de coronavirus, le télétravail a augmenté en popularité. Cette expérience a révélé à la fois les avantages et les inconvénients de ce moyen de travail, mais dans l'ensemble, a démontré que dans un monde moderne technologiquement avancé, le télétravail s'avère une solution efficace et productive. Je plaide donc en faveur du télétravail, car il améliore la productivité et le bien-être des télétravailleurs, est rentable et bénéfique pour l'environnement. Premièrement, le télétravail accroître la productivité des salariés et, par conséquent, des entreprises. Les télétravailleurs sont plus confortables dans leur maison, moins souvent interrompus et possèdent une meilleur concentration quand ils travaillent à leur propre rythme. Ces conditions de travail facilitent le plein accomplissement de leurs tâches sans délais et maximisent leur rendement et la qualité du travail réalisé. Cependant, certains notent le télétravail exige l'autodiscipline et l'organisation stricte qui est irréalisable pour certains, ce qui pouvait mener à une diminution de la productivité. En effet, au domicile il existe des distractions, il est plus facile de perdre de la motivation et les scientifiques ont prouvé qu'on ne peut pas accomplir avec efficacité plusieurs tâches (comme le travail et le ménage) en même temps. Or, quasiment toutes les études montrent que le taux de productivité augmente de 5 à 30 % pour le télétravail. Effectivement, les salariés travaillent plus qu'avant et sont aussi plus efficaces et plus concentrés. Naturellement, quand les employés sont plus productifs, cela accroître la productivité de l'entreprise.
Publié il y a 5 semaines
Monni a réagi positivement dans le débat :

Transports en commun gratuits : débat pour ou contre

Partie 2 Enfin, certains disent que la gratuité serait impossible puisqu'on n'a pas assez des ressources, et qu'elle entraînerait une perte accablante d'emplois. Je ne nie pas que ce soit un défi économique, pourtant il n'est pas insurmontable, comme en témoignent des villes comme Niort et Aubenas. Par exemple, comme le secteur de transport devra se développer, de nouveaux emplois seront disponibles pour des chômeurs. De plus, la gratuité ne nécessite qu'une réaffectation des ressources et ne signifie pas forcément une hausse des impôts ou du coût pour les contribuables, compte tenu la baisse significatif des factures d'essence. En somme, bien qu'il puisse y avoir des problèmes à rendre les transports en commun gratuits, cela en vaudra la peine car la France deviendra un pays plus égalitaire et écologiquement durable.
Publié il y a plus de 2 mois
Monni a réagi positivement dans le débat :

Transports en commun gratuits : débat pour ou contre

Partie 1 Rendre les transports en commun gratuits est une excellente idée parce que cela serait bénéfique à l'environnement, à la société et, malgré ce que les critiques avancent, c'est une tâche viable économiquement et de façon pratique. D'abord, la gratuité des transports publics aura des effets positifs sur l'environnement. En effet, rendre ces transports gratuits poussera les gens à les utiliser plus fréquemment. Par conséquent, ils abandonneront leurs voitures ou, au moins, les conduiront moins souvent, ce qui réduira ainsi les émissions de carbone, améliorera la qualité de l'air et atténuera les effets de la pollution et du changement climatique. Certains ne manqueront pas de dire que la gratuité ne suffira pas de faire changer le mode de vie des conducteurs qui valorisent la liberté que la conduite leur offre. Il faut cependant noter qu'en réalité ces mesures ont entraîné une réduction de l'utilisation des voitures et des émissions de carbone, comme on le voit à Châteauroux. Par ailleurs, vu que les coûts environnementaux de la voiture sont tellement élevés, toute mesure qui les limiterait serait avantageux pour l'écologie. En outre, des transports accessibles à tous faciliteront la vie de tout le monde, et surtout des personnes à faible revenu qui n'auraient plus à se soucier de l'accès (économique et physique) aux transports. L'exemple de Dunkerque démontre que l'augmentation de fréquentation des transports gratuits entraine pas une diminution mais une amélioration de sa qualité. La création des nouvelles lignes partout (en particulier, dans des zones pauvres) a servi non seulement à réduire les embouteillages mais aussi à donner aux gens un accès fiable à toutes les parties de la ville. Donc, la gratuité des transports publics permettrait à chacun de se déplacer plus facilement dans la ville tout en économisant de l'argent.
Publié il y a plus de 2 mois
Les 10 derniers débats crées et publiés par Monni
Pas de débats crées pour l'instant
Les 10 derniers messages reçus ?

Pas de messages pour l'instant

Connectez-vous pour envoyer un message à Monni