Est-il légitime de mentir sur son CV pour décrocher un emploi ?


Avec la crise économique qui fait grimper le chômage et les employeurs de plus en plus exigeants, beaucoup de candidats mentent sur leur CV (expériences fictives ou bidonnées, niveau de langues surestimé, faux centres d'intérêts, etc...) pour augmenter leurs chances afin d'obtenir un emploi. Seulement, est-ce vraiment légitime de leur part ?

Dans un marché du travail en crise où tous les candidats sont en compétition, doit-on être amené à travestir la réalité pour parvenir à ses fins ? Et gagne-t-on vraiment à mentir sur son CV si on est malin et que l'on met tout en oeuvre pour ne pas être démasqué facilement par son employeur ?

Oui, si c'est un petit mensonge

43%

Ajouter un argument

Non, on ne doit jamais mentir

57%

Ajouter un argument

Convaincant ? 3
 michel (6292)

Je pense que par les temps qui courent, compte tenu d'une concurrence féroce sur le marché du travail, il est de bonne guerre d'embellir quelque peu son CV pour jouer à armes égales avec les autres candidats qui ne se gênent pas de faire de même pour mettre particulièrement en valeur leurs compétences ou points forts !
Aussi surestimer légèrement son niveau d'anglais ne me paraît pas particulièrement malhônnete, pareil pour inventer quelques centres d'intérêt à la mode qui ont la côte auprès des recruteurs qui brassent des tonnes de CV chaque jour !
Cela n'a rien à voir avec la situation dans laquelle les gens prêts à tout pour décrocher un job s'inventent une expérience professionnelle totalement bidon ou mentent sur leurs véritables fonctions ou compétences exercées chez un autre employeur; de toute façon tôt ou tard et sauf exception, ce genre de mensonge se retourne contre le candidat qui ne saura pas garder son poste au délà de la période d'essai, puis il est de plus en plus difficile de mentir efficacement à l'ère d'Internet avec Google, Linkedin ou Facebook, tout est vérifié et récoupé par les cabinets de recrutement, surtout pour les postes plus importants !
Alors petits embellissement paraissent inévitables pour tenir la route face aux autres candidats, de vrais mensonges sur ses expériences et son parcours non car cela peut faire plus de dégâts que de profits !

Publié le 29/04/2015 à 18:46 par XX.XX.12.202
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? -1
 Lamelune (465)

Personnellement je trouve que c'est le système qui peut pousser certains à devenir des menteurs sur leur CV. Car quand voit le niveau d'expériences demandées pour des emplois saisonniers qui seraient réalisables par des gamins de 10 ans (plusieurs années d'expériences requises pour préparer des sandwichs par exemple...), je me dis que si on veut vivre, on n'a pas d'autre choix que de recourir à ce genre de pratiques, certes peu honnêtes mais nécessaires.

Publié le 02/09/2015 à 19:14 par XX.XX.106.200
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? -1
 Lenine (7043)

Je pense qu'il y a des gens qui ont peut être pas le choix , et qui essaient de subsister . la société ne s'occupe pas des gens qui travaillent , dont leur force de travail est une marchandise fixé a un certain prix . La question que je pose est : de qui s'occupe cette société ?

Publié le 23/09/2015 à 20:47 par XX.XX.71.156
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? -2
 Lexie137 (89)

@RangerBleu:
Je cite « Pour ce qui est des petits mensonges, le « oui » pour un petit mensonge... NON ! Si c'est un petit mensonge inoffensif et qu'il ne change pas grand chose à votre profil, POURQUOI en mettre ? »

Et bien parce que ça peut parfois permettre de lancer une conversation qui n'aurais pas démarré autrement, le CV est un support important certes, mais il n'est pas le seul outils pour recruter, c'est un peu une « mise en bouche » si je peux me permettre, ce qui me pousse à dire que parfois oui on peut un petit peu édulcorer la réalité, mais pas la transformer sur ça on est bien d'accord. C'est vrai que ce n'est pas toujours juste pour l'employeur (je parle de gros mensonges) mais l'employeur aussi use de certaines choses pour recruter plus facilement, avec moins de contraintes, il suffit de regarder le t'% d'emplois précaires (mi-temps, interim, CDD etc), le nombre de promesses de CDI toujours repoussée, le nombre de patron qui engagent des apprentis et qui les vires dés qu'ils obtiennent leurs CAP pour engager un nouvelle apprenti (moins cher) il suffit de regarder le nombre d'actions mises en place par le gouvernement sous pression du MEDEF pour encore favoriser les licenciements et les emplois précaires. Alors je terminerais juste en disant que si tout était « réglo » dans le processus de recrutement, les gens ne sentirais pas le besoin de « trichouiller » (je suis plein de mots inventés et je m'en excuse ;) )

Publié le 17/07/2015 à 13:02 par XX.XX.236.37
D'accord | Pas d'accord

Ajouter un argument

Si vous participez à ce débat en ligne en répondant à un argument, même relativement ancien, son auteur sera prévenu par e-mail de votre réaction et aura immédiatement l'occasion de vous répondre.
Convaincant ? 1
 Antoine98 (687)

Mentir, c'est voler. Voler, c'est bien ? On peut être emprisonner pour ça ! Ou une amende... Donc le même raisonnement s'applique pour le mensonge, même pour une bonne cause.
Mais où sont votre morale, justice, honneteté, conscience, enfin !!!

Publié le 05/08/2016 à 16:14 par XX.XX.23.84
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? 0
 RangerBleu (172)

Je vais faire simple : PERSONNE ne devrait mentir sur son CV. Les recruteurs cherchent les meilleurs profils pour leurs entreprises, de réels profils. Mais ils se font avoir par des idiots qui mentent sur leur CV.. alors qu'ils auraient pu avoir quelqu'un de plus compétent. En mentant comme ça, l'entreprise ou l'agence recrute des profils moins compétents qu'ils ne le pourraient, et font donc un profit inférieur à leur potentiel (l'employé au faux CV aussi par conséquent). Si vous cherchez un emploi, demandez en un dans lequel vous n'êtes pas sous qualifié. Je parle ici bien évidemment de gros mensonges.

Pour ce qui est des petits mensonges, le « oui » pour un petit mensonge... NON ! Si c'est un petit mensonge inoffensif et qu'il ne change pas grand chose à votre profil, POURQUOI en mettre ? Ce n'est pas un petit mensonge qui va faire la différence si il y a concurrence, c'est l'entretien ! Si tout le monde s'en tient à la vérité, tout est pour le mieux.

Publié le 23/05/2015 à 23:27 par XX.XX.84.196
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? 0
 babarama78 (158)

Pour ma part ça ne sert à rien.. après ça dépend des métiers aussi je pense .. moi je suis dans le commerce et personnellement on vous juge sur le terrain et pas sur un bout de papier donc mentir serait dans ce cas totalement inefficace ..

Publié le 18/05/2016 à 20:15 par XX.XX.118.108
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? 0
 mathilda (70)

D'abord, il faut se poser la question de comment définir la légitimité? Bien évidemment, que signifie ce concept à multiples facettes dépend dans une large mesure de l'individu et de ses influences morales et socioculturelles. Pour moi, la définition de la légitimité se façonne par référence aux valeurs fondamentales de l'honnêteté et l'intégrité. C'est alors que je me trouve nécessairement sympathisante du côté «non» de ce débat.

Le processus de recrutement pour un emploi existe afin de faire bien la paire entre l'employeur et l'employé, en fonction des compétences du candidat par rapport aux critères de sélection. Il faut se rappeler que c'est vers ce but ultime que le tri des candidats se dirige; or, en réalité, on réalise rarement un alignement parfait entre les deux côtés de la transaction.

Employée moi-même, je suis consciente des pressions qui font partie intégrante d'un marché du travail tendu et les difficultés inhérentes de décrocher un emploi dans un milieu si compétitif. Pourtant, même si les mensonges semblent ouvrir la porte à un emploi autrement hors de portée, je ne crois pas que l'on gagne vraiment à ce jeu trompeur. À l'extrême, il se peut que l'effet cumulatif de l'ensemble de petits embellissements et de surestimations légères sur un CV pourrait mener à une incompatibilité totale entre les compétences réelles de l'employé et celles prévues par l'employeur. Alors là, je concède que le CV n'est qu'un élément dans un processus de recrutement qui se déroule en plusieurs étapes, dans lequel l'entretien d'embauche sert à filtrer la liste de candidats présélectionnés. Tout en reconnaissant ce contre-argument, je soutiens que le choix d'écrire des faussetés en dire long à propos du caractère d'un employé potentiel, dévoilant une tendance vers la tromperie et la mauvaise foi.

Publié le 30/09/2016 à 04:44 par XX.XX.192.245
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? 0
 mathilda (70)

Bref, je suis d'avis que ce n'est pas une question de degré (qu'il s'agisse d'un petit ou d'un grand mensonge) mais c'est plutôt une question de substance. De manière à réaliser un marché de travail varié et efficace, selon moi il est essentiel que les relations employeur-employé se fondent sur les valeurs mutuelles de la franchise et l'intégrité. Mentir sur son CV est en totale contradiction avec cet idéal et c'est principalement pour cette raison que je dois conclure qu'il n'est pas du tout légitime.

Publié le 30/09/2016 à 04:44 par XX.XX.192.245
D'accord | Pas d'accord

Ajouter un argument

Si vous participez à ce débat en ligne en répondant à un argument, même relativement ancien, son auteur sera prévenu par e-mail de votre réaction et aura immédiatement l'occasion de vous répondre.
Ce débat en ligne vous intéresse ?  Partagez-le avec vos amis et les internautes...
 
Est-il légitime de mentir sur son CV pour décrocher un emploi ?
Oui, si c'est un petit mensongeNon, on ne doit jamais mentir
Score du débat : 50%?
Contributions : 9
Nombre de votes : 28
Participation?

Créateur du débat

Lamelune (465)

DÉBAT LE PLUS CONTROVERSÉ DU MOMENT dans la catégorie Société
Que pensez-vous de la situation de la femme en société ?

Option gagnante à 57% : Il faudrais du changement