Faudrait il donner plus de pouvoir aux enseignants ?


Chaque année dans les écoles (maternelle à secondaire), le niveau baisse un peu. Le diplôme de fin de primaire devient de plus en plus facile à obtenir, le nombre d'échecs grimpe, les enseignants tombent en dépression et prennent leurs retraite anticipée.

Les élèves en font de plus en plus à leur tête. La plupart des écoles ont abandonné l'uniforme, et beaucoup d'autres règles. Les enseignants perdent peu à peu leur droits sur les élèves. Au moindre mot trop osé, les parents se plaignent et parfois l'enseignant se fait renvoyer mais les élèves sont bien pires.Même les meilleures écoles perdent des professeurs.

Pensez vous qu'on devrait donner plus de pouvoirs aux enseignants et aux écoles pour mieux tenir les jeunes ?

Convaincant ? 11
 Laure (4169)

Donner plus de pouvoirs aux professeurs me parait être une bonne idée pour sortir certains professeurs de l'enfer qu'ils peuvent vivre au quotidien. Seulement, il faudrait encore définir quels types de pouvoirs supplémentaires le corps enseignant pourrait avoir sur les élèves.

Publié le 01/04/2013 à 20:37 par XX.XX.149.30
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? 9
 Constance (2943)

En tant qu'ancienne de l'éducation nationale, je suis tout à fait d'accord avec vous. Il faut avant tout restaurer l'ordre et la discipline à l'école mais les enseignants n'y parviendront pas seuls.

Publié le 02/04/2013 à 14:50 par XX.XX.122.81
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? 3
 Marie (7017)

Je pense que donner plus de pouvoir aux enseignants ne changera pas grande chose. Pour moi il faudrait que les parent s'investissent plus dans l'éducation de leurs enfants. Si les parents ne respectent pas les profs ni leur travail, comment voulez-vous que les élèves le respectent ?

Publié le 04/04/2013 à 18:55 par XX.XX.162.253
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? 11
 Babar (6634)

Eh bien justement, le problème se situe à ce niveau !
Si on donne pas aux enseignants la possibilité de convoquer les parents et selon leur réaction avoir même la possibilité de lancer une procédure d'exclusion, certains mauvais élèves vont continuer à faire la loi dans nos écoles et nuire à la qualité d'enseignement dispensé à tous les élèves !
Les enseignants doivent être épaulés en permanence par leur chef d'établissement mais aussi par les services spécialisés et la justice car de plus souvent les agissement de certains élèves rélèvent uniquement d'un centre de correction ou d'un suivi judiciaire !

Publié le 06/04/2013 à 09:59 par XX.XX.156.20
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? 0
 Lenine (7548)

Certains parents n'ont même plus l'énergie pour s'occuper de leurs enfants, entre le père qui travaille, la mère aux tâches ménagères qui n'arrivent plus a gérer quoi que ce soit. Les enfants sont livré a eux même et certains deviennent odieux.
L'école pour éduquer, n'a pas assez de moyens, il y a moins en moins de professeurs, un pour 30 élèves.
Ce n'est pas une histoire de donner plus de pouvoirs aux enseignants, c'est plutôt l'émancipation des travailleurs, des femmes, pour vivre leur vie et se cultivé et donner une éducation aux enfants, mieux encadrer.

Publié le 09/06/2018 à 21:25 par XX.XX.71.156
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? 9
 lemmy1916 (426)

Beaucoup de professeurs sont submergés par des incidents et n'ont comme unique droit : convoquer les parents, or lorsque ces derniers refusent de venir l'affaire est en suspens. Et quand bien même ils viennent c'est eux qui ont le dessus sur le professeur..
Le but n'est donc pas de donner du pouvoir pour la répression, mais pour la dissuasion ( or comme tout moyen de dissuasion il faut évidemment le contrôler ) !
Car il faut bien comprendre une chose : L'éducation est une chance ! Ceux qui ne veulent pas étudier prennent malheureusement les places de ceux qui voudraient donc que ceux qui sont là pour faire le pitre laissent la place à ceux qui veulent s'instruire !

Publié le 05/04/2013 à 17:19 par XX.XX.102.13
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? 8
 Babar (6634)

Je suis 100% d'accord que les profs sont certainement de plus en plus souvent démotivés par l'attitude des parents qui ne donnent pas suite à leurs convocations ou visiblement cela ne leur dérange pas vraiment que leur progéniture soit en désaccord avec le prof !
Et on sait que la cellule familiale est le seul endroit susceptible d'infléchir certaines attitudes irrespectueuses et condamnables !

Alors les profs devraient sans doute avoir la possibilité de déclencher une procédure d'alerte qui faute d'un suivi positif avec les parents pourrait aboutir à terme presque automatiquement à l'exclusion de l'élève de l'établissement fréquenté, autrement les élèves doivent parfois bien rigoler avec leurs parents à propos de pauvres profs qui essaient en vain de les empêcher de s'éclater librement en classe !

Publié le 06/04/2013 à 09:44 par XX.XX.156.20
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? 3
 Ludovic G (97)

Qu'entendez-vous par pouvoir de dissuasion ? Ce n'est pas au professeur de régler les conflits en classe. Le devoir de faire régner l'autorité revient au chef d'établissement et non aux professeurs.

Publié le 07/04/2013 à 00:05 par XX.XX.242.15
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? 1
 jadeparker (690)

Perso,je suis ni pour ni contre.Pourquoi car je trouve que c'est correct avec le pouvoir q'ont les professeurs mais je sais pas si c'est mieux que les profs aille plus de pouvoir car des fois certains profs sont déja plus severes qu d'autres et si les profs severes serons encore plus severes les éleves auront peur et les éleves presents et ceux de l'avenir vont soit avoir peur soit vont détester le prof tellement que l'enseignant va finir par perdre sa BONNE réputation!

Publié le 14/05/2013 à 00:57 par XX.XX.172.220
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? 1
 améliablue (733)

Je suis d'accord avec jadeparker parce qu'il est correct le pouvoir qu'ont les professeurs et sa dépend aussi des professeurs.

Publié le 14/05/2013 à 03:00 par XX.XX.215.47
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? 0
 lia1680 (149)

oui je suis pour plus de pouvoir car certains élèves sont de vrais demons mais par hors de question de lever la mains sur un eleve car moi meme j'ai deux enfants et chez nous on ne les frappes donc hors de question que quelqu'un autre le face .

Publié le 17/09/2013 à 23:11 par XX.XX.32.239
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? 0
 Yes-girl (173)

Evidemment, rien ne fait plus peur aux élèves et je sais de quoi je parle. Ils sèchent les heures de colles quitte à en avoir le double, ils refilent leurs punitions à des amis en échanges de cigarettes ou de services, les notes n'impressionnent plus, certains les collectionnent même avec une fierté dérangeante. Sans aller jusqu'à remettre les punitions corporelles sur le tapis, je crois que les professeurs devraient avoir le droit de faire VRAIMENT peur aux . Pour le bien des élèves comme pour celui des professeurs qui pourraient alors éviter les dépressions nerveuse ou maladies psychosomatiques.
Dans ma vie, j'ai eu trois enseignants qui savaient se faire respecter et les trois ont utilisés des méthodes jugées parfois immorales pour se faire respecter. Ces derniers avaient bien compris que le seul moyen de faire calmer une classe de, pardon du mot, dégénérés étaient de donner une bonne dose de honte à celui ou celle qui se la ramenait. Les adolescent ont tellement peur du regard des autres.

Publié le 30/09/2013 à 00:51 par XX.XX.73.115
D'accord | Pas d'accord

Ajouter un argument

Si vous participez à ce débat en ligne en répondant à un argument, même relativement ancien, son auteur sera prévenu par e-mail de votre réaction et aura immédiatement l'occasion de vous répondre.
Convaincant ? 14
 Gérard (2510)

Le métier de professeur a beaucoup évolué au cours des deux dernières décennies je pense, tout d'abord par rapport au respect de la fonction.

Certains parents ne prennent plus la peine d'éduquer leurs gamins correctement et en laissent la charge à l'école. Sauf que les enseignants ne sont pas des personnes tout à faire, ils ont ont déjà un programme scolaire à suivre et ne peuvent pas en même temps apprendre les bonnes manières et faire la police en classe.

C'est pourquoi, je pense qu'il faudrait que les écoles puissent compter sur des éducateurs plutôt que de donner plus de pouvoir aux enseignants.

Publié le 01/04/2013 à 19:38 par XX.XX.107.72
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? 5
 Hibou (2697)

Un professeur obligé d'en venir à la vulgarité, à des mots osés et tout le reste est un mauvais professeur.
Premièrement dans la plupart des classes, un professeur qui sait se faire respecter n'a pas besoin de se « battre » avec les élèves.
Ensuite, si on prend les cas « extrême », et bien, ce n'est pas au professeur de se battre indéfiniment pour que le niveau remonte, un enseignant n'a pas et j'espère n'aura jamais le droit de surveiller un élève chez lui. C'est également aux parents de surveiller leurs enfants, d'instaurer une relation dans laquelle chacun à des devoirs et des droits.

Alors non, nous vivons dans un pays qui à mon avis, possède déjà de trop grandes inégalités enfants / adultes pour certains établissement (je prends mon exemple, un surveillant et moi étions en confrontation, je n'ai employé aucun langage vulgaire aucune insulte, le surveillant a faire une grave faute en disant « tu es con ou quoi ? » et finalement, c'est moi qui ait été critiqué). N'accroissons pas ces inégalités enfants / adultes. Il n'existe pas de solution « miracle » car chaque cas est dissociable des autres, chaque famille doit trouver le problème avec éventuellement les enseignants et les résoudre. Donner plus de pouvoir aux enseignant ne résoudra pas ces problèmes mais en créera de nouveaux avec les élèves qui n'en ont pas.

Publié le 01/04/2013 à 20:31 par XX.XX.24.78
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? 8
 Kaitlyn (364)

C'est vrai mais j'ai passé jusqu'ici, toutes mes secondaires dans les pires classes. A chaque fois, sûrement parce que j'ai le même élément perturbateur dans ma classe depuis le début de mes secondaires, un prof voire plus tombe en dépression.
Alors oui, certains professeurs (éducateurs aussi) utilisent la grossièreté trop facilement. Comme par exemple celui qui avait décidé de battre le record d'injure à mon sujet.
Mais d'autres se donnent beaucoup de mal, beaucoup supportent plus que ce que l'on pourrait, nous supporter

Publié le 01/04/2013 à 21:34 par XX.XX.26.240
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? 4
 Hibou (2697)

Et bien dans ce cas là, il faut que ces professeurs préviennent le chef d'établissement, il faut que les parents soient convoqués que tout ce monde s'explique. Puis si le comportement de l'élève ne change pas, tout d'abord il faut essayer de le résoudre toujours avec les parents, mais dans les cas extrême où c'est impossible et (souvent aussi) où l'élève injure les professeurs, ses camarades, il faut appeler la justice.

Ce n'est pas en étant attentiste que les choses changeront (cette dernière phrase n'a évidemment aucun rapport avec la Loi de Godwin).

Publié le 01/04/2013 à 22:06 par XX.XX.24.78
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? 4
 Babar (6634)

Vous savez bien que certains profs ne sont plus du tout motivés pour se battre avec certains élèves récalcitrants dont les parents sont absents ou totalement incapables d'agir !
A 3 ou 4 ans de la retraite ils connaissent toutes les ficelles de leur métier et ne cherchent plus à changer le monde !
Par contre les jeunes profs qui arrivent dans certains établissements difficiles devraient disposer de procédures d'alerte quasi automatiques susceptibles de signaler et éliminer efficacement tous les caïds et tous les éléments perturbateurs avec l'aide du proviseur mais aussi des éducateurs spécialisés, autrement un jeune prof ne tiendra jamais longtemps et faute de motivation ne sera jamais en mesure de dispenser des cours d'une bonne qualité pour toute la classe !

Publié le 06/04/2013 à 09:52 par XX.XX.156.20
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? 1
 Hibou (2697)

Tout d'abord, je précise que je ne dis pas que tous les profs sont flemmards et sans motivation comme vous le dites. Mais il y en a effectivement qui n'ont pas cela, mais c'est à eux de se bouger, de réagir, c'est à ses supérieurs de se bouger, ce n'est pas aux élèves de « manger » la mauvaise humeur du prof ou son incompétence !

Et ce que vous dites encore est faux. Vous dites en gros « les profs vieux n'ont pas de motivation » c'est totalement faux !!! Pour tout vous dire, 90% des profs que je trouve bon et que j'ai sont des « vieux », ils ont beaucoup de qualités, qualités que des « jeunes » profs que l'on balance à présent dans les établissements difficiles n'ont pas puisqu'aujourd'hui, les profs ne sont plus formés pour se faire respecter, ce qui est aberrant.

Vous dites « les meilleurs profs sont les plus vieux », j'affirme le contraire.

Publié le 20/04/2013 à 21:00 par XX.XX.93.207
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? 0
 pourquoi (2230)

je suis d'accord mais quand c'est le schema inverse un manque total de pédagogie de la part du corps enseignant et de la direction de l'établissement je prends mon exemple personnel quand en 4ème je me suis battu avec un 3ème car il m'avait tiré mon sac je lui ai bien cassé la gueule c'est vrai mais cela n'autorisait pas la directrice de mon établissement à me dire que je n'avais aucun avenir et que je finirai sdf ou en prison (je passe d'ailleurs chaque année voir un de mes profs qui lui a su m'apprendre quelque chose et en profite pour saluer poliment la directrice de loin et je vois que ca l'enerve de me voir alors comment des gens comme ca peuvent se retrouver à la tête d'un établissement scolaire?

Publié le 20/04/2013 à 14:56 par XX.XX.198.14
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? 1
 tony3413 (874)

C'est un problème de fonds. On ne résout rien en accordant plus de pouvoir à telle ou telle instance pour l'éducation des petits.
Accorder plus de pouvoir à l'enseignant créerait des stratégies défensives, voire permissives ailleurs (activités extra-scolaires, parents, famille étendue...).

Ce qu'il faut, c'est traiter le problème comme un système et sensibiliser TOUS les intervenants qui mettent du plomb dans la cervelle à nos bambins. Dans ce genre de débats, l'école des parents est une question intéressante.

De plus, l'école se doit de donner les compétences pour que les enfants tiennent et aillent au bout de leurs propres choix. Elle ne se doit pas de dire que telle ou telle option est meilleure qu'une autre. L'utopie serait ici qu'elle pousse les gosses à voir par eux-mêmes les tenants et les aboutissants de ce qu'ils mettent en oeuvre. Une école orientée vers la discussion mais pas à la Dolto « jeu de mains jeu de vilain ».

Laissez donc les petiots se défouler un peu et suivez-les davantage. Suivre ne veut pas forcément dire fliquer ou bondir à la moindre incongruité.

Publié le 26/04/2013 à 15:34 par XX.XX.236.42
D'accord | Pas d'accord
Convaincant ? 0
 Lenine (7548)

Les enseignants n'on nullement besoin d'avoir plus de pouvoir , c'est pas comme ça que les élèves seront tiré vers le haut , si il y a de mauvais résultats et que les élèves n'écoutent pas c'est qu'ils sont eux mêmes contraint de faire des matières qui ne leurs plaisent pas . les écoles ne sont pas organisé pour l'éducation des élèves . je pense qu'il faut pas renfermé l'instruction et l'apprentissage dans différentes écoles , les écoles elles mêmes doivent avoir bien sur les matières d'instruction , et aussi des ateliers d'apprentissages , les élèves pourrons choisir se gérer et serons plein de choses et serons faire pleins d'autres choses .

Publié le 30/05/2015 à 23:59 par XX.XX.71.156
D'accord | Pas d'accord

Ajouter un argument

Si vous participez à ce débat en ligne en répondant à un argument, même relativement ancien, son auteur sera prévenu par e-mail de votre réaction et aura immédiatement l'occasion de vous répondre.
Ce débat en ligne vous intéresse ?  Partagez-le avec vos amis et les internautes...
 
Faudrait il donner plus de pouvoir aux enseignants ?
OuiNon
Score du débat : 85%?
Contributions : 21
Nombre de votes : 133
Participation?

Créateur du débat

Kaitlyn (364)

Sensibilité politique ?

DÉBAT LE PLUS CONTROVERSÉ DU MOMENT dans la catégorie Actualité
Les élections présidentielles servent t-elles à quelque chose ?

Option gagnante à 52% : Oui, c'est une liberté